Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Unité Pastorale du Haut-Plateau Unité Pastorale du Haut-Plateau L’église catholique en Seine-Saint-Denis Unité Pastorale du Haut-Plateau
Actions sur le document
  • Imprimer

La Nativité de Jésus

LA NATIVITE de JESUS - Un évènement historique considérable

SOURCE de la CHRONOLOGIE occidentale qui marque et date -  d’abord nos civilisations européennes et proches-orientales   -  puis le Monde

REFLEXION ET MEDITATION SUR LA CRECHE DE NOËL

Parmi les grands moments de la Révélation de Jésus fait homme, venu pour nous sauver par sa Passion et par la Croix, la Nativité est un temps fort qui mérite toute notre attention spirituelle.

Est-ce véritablement un évènement historique qui sort de l’ordinaire ? Assurément car nous connaissons :

  • Le lieu : Bethléem, la Cité du roi David
  • Les circonstances : le recensement voulu par l’empereur romain, César Auguste,  mis en application par Quirinus, le gouverneur de Syrie qui englobe la Palestine.
  • La date, puisqu’elle donne naissance à l’ère chrétienne et peu importe qu’il faille la reculer de quelques années, cela ne change rien sur le fond.

 

  • Le jour correspondant au début des jours qui rallongent, entre la fin décembre et le début du mois de janvier, fixé par les catholiques dans la nuit  du 24 au 25 décembre, du point zéro qui permettra d’établir toute notre chronologie historique.
  • L’originalité qui permettra de ne pas confondre la nativité avec les milliards d’autres naissances produites à travers le monde.

.L’apparition d’une étoile particulière confirmée depuis par la science astronomique, suffisamment étrange et fascinante pour que plusieurs personnalités non juives- les Mages- sachent donner un sens au parcours singulier de cette étoile et n’hésitent pas à se mettre en route vers le lieu qu’elle indique, à leurs risques et périls.
L’apparition d’anges à des bergers, proches de Bethléem, effrayés puis rassurés. Ces bergers, sortis de leur peur bien compréhensible, se réjouissent de la naissance du Sauveur et partent, sans attendre, lui rendre grâce à la crèche.

  • Les sources :
    • Saint Mathieu, l’un des textes évangéliques riche en renseignements concernant la Nativité, notamment la venue des Mages qui s’adressant à Hérode lui demandèrent :  " Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu, en effet, son astre se lever et sommes venus lui rendre   hommage  "     
    • Saint Luc, qui affirme la manifestation des Anges auprès de plusieurs bergers surveillant leurs troupeaux. Ces derniers leur annoncent la naissance du Sauveur et terminent par ces mots : " Gloire à DIEU au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes de bonne volonté ( ceux qui  aiment DIEU et que DIEU comble de ses grâces) "
    •  Et enfin, Saint Jean qui après avoir médité longtemps sur la vie du Christ fut en mesure de nous offrir une synthèse qui concerne entre autres, la naissance de Jésus :
      " Au commencement était le Verbe. Et le Verbe était avec DIEU. Et le Verbe était DIEU ….La Lumière luit dans les ténèbres. Et les ténèbres n’ont pu l’atteindre "

La véritable Lumière n’est pas l’étoile qui a guidé les Mages ni les fantastiques interventions lumineuses des Anges mais BEL ET BIEN LE CHRIST dont St. Jean dit encore dans son prologue:

          " Il était au commencement avec DIEU. Tout fut par LUI, et sans LUI rien ne Fut. De tout être IL était la Vie. Et la Vie était la LUMIERE DES HOMMES "

L’ENSEIGNEMENT

La Nativité, phénomène historique, naturel et surtout surnaturel, a plusieurs points communs avec celui de la Résurrection : la discrétion et le petit nombre de témoins. Dans les deux cas, les manifestations ne se font pas au hasard mais auprès de personnes choisies capables de comprendre les grandeurs du mystère auquel elles sont confrontées.

Dans le mystère de la Nativité, le Ciel s’adresse à de simples bergers et non pas aux docteurs de la loi et aux Mages qui ne sont pas juifs.

On ignore même si les habitants de Bethléem sont venus à la grotte pourtant toute proche de la ville.

Cela souligne l’universalité du « message adressé au monde » et le fait qu’on ne peut enfermer DIEU dans une loi (ou plusieurs) ni dans un peuple ni dans une organisation sociale même dévouée à DIEU qui est toujours :

L’INSAISISSABLE et le TOUT AUTRE.

NOËL ,c’est la naissance de Jésus,

La naissance de notre calendrier chrétien, répandu et utilisé par le monde entier.

Mais c’est surtout un cri de joie qui sort du cœur et retentit dans la nuit (dans la nuit de nos épreuves), porté  par les Anges puis  par des générations de croyants qui, pour manifester un bonheur, une joie subite, criaient fort « Noël, Noël » pour remercier le Ciel de ses bonnes grâces.

NOËL se prépare, se médite, se concrétise par la réalisation d’une crèche familiale et paroissiale… qui ait un sens spirituel.

La crèche, c’est un lieu à découvrir en nous -mêmes.

C’est aussi l’aboutissement d’une démarche intérieure qui peut nous faire rencontrer celui que l’on cherche, comme le firent les bergers et les Mages, JESUS au cœur de la Sainte Famille.

Puissions -nous retrouver dans ces temps de Noël, cet enthousiasme, cette ferveur et cette confiance dans la Vie, celle du Seigneur qui nous façonne, jour après jour et nous rend meilleurs et plus heureux d’être en LUI et de vivre par LUI.

Joyeux NOËL à nous tous

Paroisse Saint-Médard, le 4 Novembre 2016, après la naissance de J.C., point zéro de notre histoire.

André TRIOULLIER, professeur d’histoire (en retraite.)

Sur le même sujet
Bonne's Nouvelle's