Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Unité Pastorale du Plateau Unité Pastorale du Plateau L’église catholique en Seine-Saint-Denis Unité Pastorale du Plateau
Actions sur le document
  • Imprimer

Paroisse nouvelle

Un projet de regroupement de paroisses Saint-Christophe, Saint-Médard et Saint-Nicolas pour créer une "paroisse nouvelle". Pourquoi, comment ?

Samedi 12 novembre 2016

Paroisses Saint-Christophe (Coubron) ; Saint-Médard (Courtry) ; Saint-Nicolas (Vaujours).

Présentation du projet d'une paroisse nouvelle

Un peu partout dans les diocèses de France, se sont effectués des regroupements de paroisses, appelés « paroisses nouvelles ». Pourquoi regrouper des paroisses ? Pour répondre á cette question, il est utile de rappeler ce qu'est la paroisse et ce que sera la paroisse nouvelle.

1-La paroisse

- Au risque de rappeler des évidences, la paroisse peut-être définie comme un espace géographique délimité du diocèse où vivent des hommes, des femmes et des enfants. Parmi ces personnes, certaines sont des chrétiens catholiques, c'est à dire des personnes qui croient en Jésus-Christ, fils de Dieu, vrai homme et vrai Dieu, mort et ressuscité pour notre salut. La paroisse est constituée par cette communauté de croyants.

 - La paroisse est « le dernier degré de localisation de l'Eglise ; c'est en un certain sens l'Eglise elle-même qui vit au milieu de la maison de ses fils et de ses filles » (Jean-Paul II, les fidèles laïcs, 1989, N°26).

- Can. 515 - § 1. La paroisse est la communauté précise de fidèles qui est constituée d'une manière stable dans l'Église particulière, et dont la charge pastorale est confiée au curé, comme à son pasteur propre, sous l'autorité de l'Evêque diocésain.

- La paroisse est comme cette fontaine à laquelle tout homme est invité á venir chercher l'eau de la Vie que Dieu offre gratuitement á l'humanité. Chacun doit pouvoir y venir pour assouvir sa soif de reconnaissance, de dignité, de sens à la vie. Chacun viendra y puiser avec sa mesure, cela va de la petite cuillère au grand seau ! Ce qui relève de notre responsabilité c'est que tous se sentent accueillis, prennent goût á cette eau vive et se donnent peu á peu des mesures plus grandes pour puiser aux sources de la Parole et des sacrements.

Les structures et les responsabilités au service de la paroisse s'exercent afin que personne n'y trouve une eau saumâtre et stagnante à cause de nos routines ou de nos divisions. L'eau que nos paroisses offrent de la part du Christ, doit bien être cette eau vive, claire, toujours renouvelée qu'il promet á tout homme.

La paroisse n'est pas isolée :

Elle est enracinée dans la société: elle est l'Eglise implantée au milieu des maisons des hommes
Elle vit dans l'église diocésaine. L'un des signes principaux de l'appartenance au diocèse est le prêtre, coopérateur de l'évêque, envoyé par celui-ci pour présider la communauté et signifier á celle-ci qu'elle se rassemble au nom de Jésus-Christ.
Elle est unie à l'Église universelle. L'un des signes de cette union à l'Eglise universelle est l'évêque, qui porte le souci non seulement de son diocèse, mais avec les autres évêques, et l'évêque de Rome le pape François, le souci de toute l'Eglise universelle ! Parce qu'elle est dans un diocèse, en lien avec l'évêque, la paroisse est unie á l'église universelle. Il y a comme un mouvement qui va de la paroisse vers le diocèse, et par celui-ci, vers l'Eglise universelle. Un mouvement que nous rappelons à chaque prière eucharistique, notamment quand nous prions pour les évêques et le pape. Quand ce mouvement s'affaiblit, arrive ce que l'on connaît bien : l'esprit de clocher. Cet esprit enferme, il est destructeur de la vitalité de la paroisse.

2- Le rôle de la paroisse

La paroisse est le lieu où la communauté se rassemble afin d'écouter la Parole de Dieu et de célébrer les sacrements, notamment le sacrement de l'Eucharistie.
Elle est lieu de formation, notamment par la catéchèse.
Elle porte attention á ce que vit la population: événements de la vie, fragilités et pauvretés, dynamisme humanisants et relationnels.
Elle constitue un pôle de visibilité que l'on peut venir interroger, qui accueille des demandes qui apparaissent aux grands moments de la vie (baptêmes, mariages, funérailles) tout en ayant le souci que ces demandes puissent être un nouveau point de départ dans la foi chrétienne.
Elle est un lieu de discernement des charismes (les dons que chacun possède...) de ses membres, leur suggérant la participation aux services d'Eglise, aux associations et mouvements. En ce qui concerne ces derniers, elle attend de leurs membres qu'ils enrichissent de leur expérience la vie paroissiale.
Elle est un lieu missionnaire

-           Les baptisés sont envoyés pour rendre présent, actuel, d'une façon concrète le projet du Père. Le projet du Père, c'est que les hommes réussissent leur vie (pas n'importe qu'elle réussite 1) en accueillant le salut proposé en Jésus-Christ.

-           La mission c'est être envoyé ! Les baptisés sont d'abord envoyés là où ils vivent : la famille, le quartier, les associations, le travail, les écoles, collèges et facultés sont quelques uns des pôles importants de la vie où les baptisés manifestent par leurs actes et leurs paroles la bonne nouvelle de l'Evangile

 -          Certains baptisés vivent cette mission dans un engagement spécifique : associatif, syndical, politique...

- Dans une société sécularisée, la paroisse doit prendre des initiatives missionnaires pour aller á la rencontre de ceux et celles qui se sont éloignés du Christ ou qui ne le connaissent pas encore (Noël, catéchèse). Les périphéries géographiques et existentielles !

- ……………..

3- la paroisse nouvelle ou le regroupement des paroisses
Pourquoi ce regroupement ?

Parce que là où les paroissiens sont moins nombreux la paroisse n'offre plus toutes les disponibilités et ressources nécessaires á l'accomplissement de sa mission! La fontaine risque de se limiter á un faible jet d'eau, voire de se tarir .... Se regrouper c'est créer de nouveaux dynamismes à partir des dons et des capacités de chacun ! (exemples : catéchèse, liturgie, formation....)
Parce qu'il est nécessaire qu'à la tète de la paroisse demeure un prêtre : le curé, non pas parce qu'il est le chef, mais parce qu'il est le signe sacramentel que la paroisse se reçoit du Christ, et qu'elle est en communion avec l'église diocésaine et universelle ! Or quand un prêtre est curé de sept paroisses il est écrasé par le poids des structures: 7 EAP, 7 CPAE....   .

La paroisse nouvelle concrètement …

C'est plusieurs lieux de culte et de rassemblement de la communauté. Il ne s'agit pas de fermer les églises bâtiments, mais au contraire de les ouvrir toujours d'avantage á ceux qui veulent se rassembler au nom de Jésus-Christ
C'est avoir le souci de demeurer proches des personnes en gardant (voir en multipliant) les lieux d'accueil, d'écoute, de rencontre (communautés de proximité). D C'est la mise en place d'une seule Equipe d'Animation Paroissiale (E.A.P) dont le rôle essentiel est de veiller á ce que la paroisse, á travers tous ces membres, soit vivante, active, ouverte á la mission. Elle a un rôle de direction et de coordination. Elle est composée de cinq ou six chrétiens de la paroisse soucieux de la vie et de la mission de l'Eglise et du prêtre, nommé par l'évêque curé de la paroisse. .
C'est la mise en commun des finances et la mise en place d'un seul Conseil paroissial pour les affaires économiques.
C'est le choix d'un nouveau nom, chaque église gardant son patronyme.

Les étapes vers la paroisse nouvelle

-    Consultation des EAP et CPAE

-    Information des paroissiens

-    Choix du nouveau nom de la paroisse

-    Présentation au Conseil presbytéral

-    Promulgation de la nouvelle paroisse

 

Pour conclure, comment ne pas laisser la Parole à Saint Jean-Paul II, lorsque recevant les évêques de la région Sud-ouest en Février 1992, il a parlé de la réorganisation des paroisses en France :

"Dans les exposés que vous avez présentés sur l'état de vos diocèses, vous soulignez la nécessité de procéder á certains regroupements, étant donné les changements dans la répartition de la population des différentes régions et aussi compte tenu de la diminution du nombre des prêtres.

On peut attendre beaucoup de ces changements, pour la vitalité même du peuple de Dieu, car ces modifications ont pour objectif la constitution de communautés de fidèles plus nombreux, où les richesses de chacun serviront à édifier  "sur le roc" la maison que Dieu nous demande de construire.

Dans un premier temps, il y a assurément à dissiper les appréhensions légitimes engendrées partout changement. Il est difficile de remplacer le contact personnel avec les paroissiens que permet la présence constante d'un curé.

Mais la paroisse est aussi une "communauté déterminée de fidèles" qui rassemble les baptisés et rend visible l'Église. En elle et par elle, le Christ envoie son peuple en mission dans le monde.

Par les paroisses que vous fondez ou que vous réorganisez, vous donnez aux chrétiens la possibilité d'habiter ce monde en répondant à leur vocation baptismale.

Les communautés chrétiennes, grâce à leur présence dans les agglomérations où la population réside et travaille, seront des points de repère indispensables, des signes de l'action du Seigneur dans son peuple.

Cellule vivante, telle est bien la fonction de la paroisse dans ce Corps du Christ qu'est l'Eglise ".

+ Pascal DELANNOY.
Evêque de Saint-Denis en France

 Télécharger, consulter ou imprimer le document ...