Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Unité Pastorale du Haut-Plateau Unité Pastorale du Haut-Plateau L’église catholique en Seine-Saint-Denis Unité Pastorale du Haut-Plateau
Actions sur le document
  • Imprimer

Quatre P@ges

Vous avez la parole : Le diaconat par le père Hubert LOUVET dans le dernier numéro de "Quatre P@ages" (n° 32)

Père Hubert Louvet, curé à Montfermeil

Prêtre depuis une bonne vingtaine d’années, je vis actuellement ma quatrième mission et à chaque fois, j’ai eu la grâce de vivre la mission avec des diacres permanents.  Diacre signifie serviteur et le diacre rappelle à toute l’Eglise qu’elle est appelée à être servante et que tout chrétien a vocation au service : le Christ lui-même est au milieu des disciples comme celui qui sert : Il lave les pieds de ses disciples au soir du jeudi saint et Il les invite à faire de même (Jean 13, 14-15). Le diaconat est le premier degré du sacrement de l’ordre si bien que prêtres et évêques sont aussi diacres permanents en un sens mais on réserve dans le langage courant ce terme à ceux qui le resteront durant toute leur vie sans accéder aux autres types de ministère. J’ai donc eu la chance de vivre tout d’abord une proximité avec cinq diacres et leurs familles (sur les cinq, un seul est célibataire). Leurs missions sont le plus souvent axées sur la charité (aumônerie d’hôpital, service des plus démunis), la préparation aux sacrements (baptême, mariage), les jeunes adultes, la participation aux équipes d’animation (Equipes d’Animation Paroissiale ou Equipe Pastorale). Grâce à sa formation, à sa participation au sacrement de l’ordre, le diacre a une proximité naturelle avec le prêtre. Il  est situé comme un laïc par son insertion dans le monde via le plus souvent par sa vie professionnelle et par sa vie conjugale et familiale ; aussi connaît-il  bien  la réalité d’une vie «  ordinaire » et peut-il  apporter au prêtre un éclairage intéressant.

Un pont entre la communauté et le prêtre

J’aime voir le diacre comme un ministre du seuil, celui qui amène au Christ, tel Jean Baptiste. Je me souviens de l’un d’entre eux qui avait préféré quitter le chœur au moment de la liturgie de la Parole afin d’aller converser à l’entrée de l’église avec des jeunes dont le comportement laissait à désirer durant la messe. Le diacre est peut-être un pont entre la communauté et le prêtre, entre la communauté et ceux qui se sentent aux marges de l’Eglise. Bien souvent, je suis émerveillé par le sens du service et le don de leur vie qui émanent d’eux. On sent aussi que ce ministère les remplit de joie et est aussi source de joie pour les épouses même s’il leur faut parfois accepter que leur mari consacre du temps à son ministère au détriment, à première vue, de ses proches.

Retrouver tous les articles sur ce sujet ...