Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Unité Pastorale du Plateau Unité Pastorale du Plateau L’église catholique en Seine-Saint-Denis Unité Pastorale du Plateau
Actions sur le document
  • Imprimer

Jésus-Adolescent

Un peu d'histoire des paroisses du Plateau : Jésus-Adolescent

La construction de la chapelle a été réalisée entre 1930 et 1934 grâce à l'Abbé Baudet qui a beaucoup œuvré pour l'achat du terrain et l'édification du bâtiment.

A l'origine, l'édifice était rustique ; il ressemblait à un hangar et servait de salle de réunion et de catéchisme. Quelques offices y étaient célébrés de temps en temps, les messes dominicales ayant lieu à Saint-Pierre Saint-Paul.

Le 1er juin 1964, Monseigneur Renard, évêque de Versailles (Montfermeil était alors encore en Seine-et-Oise, diocèse de Versailles) crée la paroisse Jésus Adolescent avec la chapelle pour église. Il y nomma le Père Etienne Eöry, réfugié Hongrois, comme curé.

Visitons les lieux :

La vierge, sur le mur à droite de l'autel a été réalisée en 1975 par Georges Vince, artiste. Elle a été faite dans une feuille de cuivre repoussée.


…" Regardons la… en contemplant quelques détails plein de sens spirituels
La vierge est …
… pieds nus : pauvre et humble
... ses grandes mains sont celles d'une femme qui " travaille "
… Jésus se cramponne tendrement aux longs cheveux de sa mère
... la vierge exprime le sourire caché sous ses paupières à peine ouvertes "…
                (Extrait du carnet de route rédigé par le père Etienne pour le pèlerinage Rome 1988)

Jésus sur la croix est une copie du Dévot Christ de Perpignan. Il a été sculpté sur demande par un artiste de Lourdes.
L'icône de Marie qui se trouve sur la gauche de l'autel, au-dessus de la porte, représente Notre-Dame de Jasna Gora, dont le sanctuaire se trouve à Notre Dame de Czestochowa (Pologne). Il a été offert en 1985 par des pèlerins polonais en signe de reconnaissance à la paroisse pour l'aide apportée lors d'un pèlerinage.


En arrivant sur le parvis de la chapelle, nous sommes accueillis par Saint Pierre. La statue vient d'une église pillée lors de la révolution. Elle a été sauvée de la destruction et gardée par une famille qui en a fait don au Père Etienne Eöry à l'occasion de ses 25 ans de sacerdoce. La statue daterait du XVIIème siècle. Le socle sur lequel se trouve Saint Pierre symbolise le roc : " Tu es Pierre, sur cette pierre je bâtirai mon église " (Matthieu 16, 18). Dans ce socle, un petit coffret contient de la terre des catacombes de Sainte Priscile à Rome.

La statue daterait du XVIIème siècle. Le socle sur lequel se trouve Saint Pierre symbolise le roc : " Tu es Pierre, sur cette pierre je bâtirai mon église " (Matthieu 16, 18). Dans ce socle, un petit coffret contient de la terre des catacombes de Sainte Priscile à Rome. La photo de François rappelle qu'il est le successeur de Saint Pierre.

En 1970, Yves Guillemaut, un paroissien photographe d'architecture réalisa sur demande les 14 photos du chemin de croix à partir de trois visages du Christ sur la croix et les offrit à la paroisse.
Dans le fond de la chapelle, à gauche, se trouve un tableau de Saint Maximilien Kolbe, mort en déportation pour avoir pris la place d'un père de famille condamné. Ce tableau a été offert au Père Etienne par des pèlerins qui se sont rendus en Pologne et qui ont prié dans la cellule du saint homme.
Au milieu du jardin, se dresse la grande croix lumineuse. Elle mesure 10 m de haut, son poids est de 1500 kg. Elle est en acier recouverte d'un manteau en inox et a nécessité 150 h de travail par la maison Mamias de Gagny. Son financement a été intégralement réalisé grâce à une souscription.

Ce projet trouve son origine dans les différents pèlerinages réalisés en Pologne et autres pays de l'Est : Hongrie, Roumanie tant nous étions bouleversés de voir à quel point était forte la ferveur des chrétiens priant au pied des croix. La croix était pour eux symbole de leur foi et signe de ralliement dans l'adversité à une époque (les années 1980) où l'église était persécutée.
Nous avons souhaité par l'édification de cette croix être en communion avec nos frères des pays de l'Est.
A son sommet le sigle I.H.S (Iesus Hominum Salvator) veut dire " Jésus Sauveur des Hommes ".
La bénédiction de la croix a eu lieu le dimanche 8 août 1989 devant une foule nombreuse venue de tous les coins de France.

Le campanile a été réalisé en même temps que la croix. Il est composé de 3 cloches baptisées Julia, Gisèle et Franck en souvenir de personnes ayant œuvré pour la paroisse. La sonnerie de ce campanile nous invite au rassemblement dans notre chapelle pour divers offices.
Enfin, au fond du jardin, derrière le presbytère se trouve une reproduction de la grotte de Notre Dame de Lourdes. Elle a été construite en 1974 afin de permettre aux paroissiens de venir se recueillir et vénérer la vierge. Une statue de Sainte Thérèse se trouve à droite de la grotte ; elle est également visitée. Le tout se fond dans un îlot de verdure propice à la méditation.


LES VITRAUX DE LA CHAPELLE

INTRODUCTION :
Dieu est l'Être invisible, tout spirituel. L'homme, vivant dans la chair, se meut dans le monde matériel.
Pour communiquer avec l'homme, Dieu se révèle par des signes "matériels".
Pour comprendre le message spirituel de Dieu, l'homme doit savoir déchiffrer le langage des signes.
Face aux "signes de Dieu", notre intelligence, éclairée par la Foi, cherche à comprendre ; à accueillir le message divin.
Ceci est vrai de tout ce qui existe dans le monde, mais c'est tout particulièrement vrai de ce qui est le "domaine spécifique" de Dieu : les Sacrements, certes, mais toute personne et tout objet consacré à Dieu. Ainsi, le bâtiment "église" et tout ce qu'il contient…-------------------------
En entrant dans la Chapelle de Franceville, votre regard sera frappé par les huit panneaux formés de pavés de verre en couleurs, faisant office de "fenêtres"... Profitant du jeu des couleurs et des lumières, vous y trouverez des dispositions diverses, chaque fenêtre étant composée différemment ! ... Des signes !
Oui, chaque fenêtre recèle un sens spirituel, un symbole exprimé par la disposition de ses composants et de ses couleurs...

COTE GAUCHE (côté rue)

I.                Histoire de notre rédemption "inscrite" dans le verre.
a.                C'est un petit panneau couleur "champagne " qui vous accueille.
Couleur "champagne" = couleur de terre : frères humains, nous vivons une vie terrestre difficile, obscure, comme si nous étions l'humanité "sans-Dieu".
b.                Avancez ! Un vert lumineux entoure une croix jaune, celle du Christ, venu ici-bas, donner un sens à notre pèlerinage (l'homme = "voyageur sur terre" - dit Saint Pierre).
La Croix, signe par excellence du don total de l'amour, dans la souffrance, qui transforme notre vie : Il rachète notre misère et apporte l'Espérance.
Remarquez la couleur jaune de la Croix : Jaune = lumière... De la souffrance du Christ jaillit l'espérance pour le monde : "Jésus-Espérance-du-monde" = le vert domine l'ensemble du tableau. Par sa souffrance, par sa Croix, le Christ est la LUMIÈRE du monde.
c.                Continuez ! C'est un bleu profond, avec, au centre, un triangle et un œil au milieu : ainsi, nos Anciens ont représenté la TRINITÉ dans les sculptures des églises. Ce bleu, c'est MARIE ! "Par elle", Jésus vient chez nous ; il n'y a pas de Rédemption sans MARIE ! En acceptant d'être la Mère de Dieu, Marie porte en elle la TRINITÉ !
d.                C'est enfin, dans le Sanctuaire, le ROUGE profond, éclatant : symbole de l'Amour, la VIE ÉTERNELLE, déjà commencée en chacun de nous, réalisation du plan de Dieu. DIEU est vivant au cœur des hommes sauvés par l'AMOUR du CHRIST, "sur la Croix".

COTÉ DROIT (côté cour)

II.                JÉSUS VIENT A NOUS PAR L'EGLISE…
a.                … à travers le Collège des Apôtres
A l'opposé du grand panneau rouge, uni, près de la statue de Saint Pierre, même grandeur, à dominante Rouge, le panneau représente la PENTECÔTE : la naissance et la mission de l'Église.
Un pavé bleu au milieu = Marie - douze pavés blancs (point de cercle fermé autour d'elle, mais s'ouvrant vers l'extérieur, telle un toile qui jette sa lumière aux quatre coins de l'horizon). Ces douze pavés symbolisent les APÔTRES qui, après avoir reçu l'ESPRIT, partent dans le monde…
b.                … dans les Sacrements :
Au 2e tableau, nous nous retrouvons en face du vert "JÉSUS-ESPÉRANCE-du-MONDE"
Sur ce panneau, sept pavés blancs… l'action de Jésus dans le monde passe par les sept Sacrements :
Baptême - Confirmation - Eucharistie : "l'initiation chrétienne"… vie avec Dieu !
Pénitence - Extrême-Onction : délivrance du mal, du péché... Au cours de la vie terrestre et dans le passage à l'au-delà, dans la maladie et la mort.
Ordre - Mariage : nos vocations, notre sanctification dans nos états de vie : amour donné à Dieu en travaillant pour le Royaume, avec Jésus, et dans le Sacerdoce, et dans le Mariage !
c.                … par Marie, en union totale à Dieu.

en haut : pavés rouges en forme d'oiseau, de "colombe" (tête, ailes, pattes) : Symbole de L'ESPRIT : l'Esprit Saint est "l'Époux" de Marie : Toute remplie de l'Esprit, Marie est totalement unie à Dieu-Trinité, d'où :
en forme de triangle : trois pavés blancs, trois verts, trois rouges - Marie, dont le cœur est rempli de la Sainte Trinité, vit à fond les trois vertus théologales : Foi (blanc), Espérance (vert), Charité (rouge).

Marie n'est-elle pas la Mère de l'Église et la Mère et le modèle de tout baptisé ?...
d.                …dans la vie consacrée à Dieu, par la Croix du Christ.
Le seul sens de la vie de l'homme est la 'Croix du Christ" : aux épreuves et aux souffrances, aux luttes et aux échecs de chacun, il n'y a d'autre réponse que la Croix du Christ. Elle seule réalise le désir profond. de l'homme - quel paradoxe - l'amour total car, elle seule, est la preuve suprême de 1'AMOUR !
Suivre, le Christ ? Accepter la Croix ? Mystère difficile à saisir ?... Certes.
Seuls les Martyrs et les Saints ont réalisé totalement la vocation de l'homme, sur terre et dans l'au-delà !
Qui que nous soyons, baptisés, "nous avons été baptisés dans la mort et la Résurrection du Christ" (Saint Paul)
Chrétien, comprends-tu la grandeur, la vocation, le sens de ta vie ?

E. E. - (Père Etienne Eöry - Curé de la chapelle de Franceville de 1964 à 1998)