Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Unité Pastorale du Plateau Unité Pastorale du Plateau L’église catholique en Seine-Saint-Denis Unité Pastorale du Plateau
Actions sur le document
  • Imprimer

Saint-Médard

Un peu d'histoire des paroisses du Plateau : Saint-Médard

Courtry est un village gallo-romain. Son nom « Curtis Erici » veut dire le domaine d'Eric. La seigneurie de Courtry passera par les mains de multiples familles jusqu'en 1789.
Notre église a été reconstruite au 16° siècle mais la tour de l'église est plus ancienne, probablement du 15° siècle.
En août 1944, l'église subit des dégâts dus à l'explosion du fort de Vaujours.

Avez-vous remarqué l'ENTREE DE L'EGLISE ? A l'extérieur, au-dessus de la porte d'entrée, il y a une galerie qui unissait le presbytère (la maison de gauche) avec le haut d'un escalier dans le mur. Le curé pouvait aller prier dans l'église à tout moment sans sortir dehors ! A l'intérieur, à droite, une porte dérobée permet de monter à cette galerie.

L'église est formée de deux nefs. Les piliers ont dû être plus minces à une époque.

En entrant, à droite voyez le BAPTISTERE, un endroit pour baptiser.

Sur le mur, une petite peinture, traitée en clair-obscur, représente le BAPTEME DE JÉSUS par Jean-Baptiste. On découvre mal la scène car les corps des différents personnages se bousculent dans ce petit espace. (Evangile de Matthieu, chapitre 3, versets 13 à 17)

A côté, une GRANDE PEINTURE sans grande valeur mais suggestive : « On présentait à Jésus des enfants pour les lui faire bénir mais les disciples les écartèrent. Voyant cela, Jésus se fâcha et leur dit : « Laissez les enfants venir à moi. Ne les empêchez pas car le Royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent... ». Il les embrassait et les bénissait. » (Marc, 10, 13-16).
Regardez le Christ, les femmes avec leurs enfants et les disciples étonnés de l'attitude de Jésus (aux extrémités du tableau).

Le CHEMIN DE CROIX est formé de peintures véritables qui représentent le chemin de Jésus depuis sa condamnation par Pilate jusqu'à son ensevelissement. On commence le chemin de croix près de l'autel à gauche.

La peinture au-dessus de l'autel de droite où est présent le Saint-Sacrement, une NATIVITE, a été restaurée en 2009.

A SAVOIR

"La CLOCHE a été bénite en 1769 et nommée Adrienne-Louise par Messire André Prouiveur, licencié en droit et théologie, protonotaire apostolique, prévost et chanoine dudit chapitre et par Mademoiselle Marie-Louise-Charlotte Le Page Doblessart, et l'inscription en capitale romaine ajoute : "J'appartiens à la communauté de Thivencelle" ce qui permet de penser que cette  cloche n'avait pas été fondée pour cette église, mais rapportée là, peut-être après la révolution et le rétablissement définitif du culte catholique. En effet, le nom de Thivencelle est celui d'une commune et paroisse du canton de Condé-sur-l'Escaut, arrondissement de Valenciennes (Nord)."
(Extrait d'un ouvrage dont le titre nous est inconnu)