Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Unité Pastorale du Plateau Unité Pastorale du Plateau L’église catholique en Seine-Saint-Denis Unité Pastorale du Plateau
Actions sur le document
  • Imprimer

Père Laurent GIZARD

Prêtre pour le secteur paroissial du Plateau de 2007 à 2016

Vicaire pour les paroisses du secteur

Je suis arrivé comme vicaire en septembre 2007 sur le secteur avec le Père Thomas Binot qui lui arrivait comme curé.

La première année, nous nous sommes occupés du secteur paroissial de Montfermeil, auquel on a adjoint en 2008 les paroisses de Coubron et de Vaujours.

En effet, après une année de travail et de réflexion, notre équipe intégrait les Fraternités Missionnaires des Prêtres pour la ville (F.M.P.V).  C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’avais été envoyé sur ce secteur au lendemain de mon ordination en juin 2007.

Sur ce secteur, je me suis particulièrement attaché à la pastorale des jeunes et à la réorganisation des propositions faites aux jeunes sur le secteur. En effet, lorsque ces paroisses nous furent confiées, chacune avait son fonctionnement propre pour les catéchismes et la pastorale des jeunes.

De même, je me suis aussi attaché à travailler l’accompagnement des futurs mariés en suscitant une équipe solide capable d’accompagner chaque couple dans l’originalité de sa vocation.

Enfin, j’ai accompagné deux des trois paroisses de Montfermeil (Franceville et les Coudreaux) en m’attachant à permettre une visibilité plus grande de ces paroisses, en rendant les églises accessibles et accueillantes. Cela s’est grâce à la présence de foyers d’accueil qui sont venus loger là où autrefois, les prêtres vivaient.

J’ai trouvé beaucoup de joie à accompagner ce secteur, et à participer à l’annonce de l’Evangile dans une terre qui est très souvent méconnue ou caricaturée. La présence de très nombreux chrétiens engagés dans les paroisses ou dans la société est le signe d’une grande vitalité ecclésiale.

De l’équipe sacerdotale que j’ai connue en arrivant à celle d’aujourd’hui, il me paraît qu’il est resté une vraie continuité dans le souci missionnaire que portent les membres des FMPV.